L’habitat partagé : une formule solidaire pour rompre l’isolement

L’habitat partagé connait un engouement croissant. Le principe de ce mode de logement consiste à réunir des familles avec enfants, des couples, des séniors pour former une communauté de vie qui réunit différentes générations. De nombreux Français font le choix de vivre autrement en optant pour l’habitat partagé, une autre façon de concevoir l’habitat.

L’habitat partagé, un principe séduisant

Rompre l’isolement, créer la solidarité et le lien social, des personnes de tous âges qui vivent seules décident de rompre avec l’habitat traditionnel et optent pour un habitat partagé, achat du bien ou  location pour devenir membre d’une communauté. Certains décident de rechercher un terrain à vendre pour bâtir le logement idéal qui répond à leurs besoins et à leur conception de la vie. La gestion de l’habitat partagé est assurée par l’ensemble du groupe qui veille à l’entretien de leur lieu de vie en se partageant les tâches et les coûts du bâtiment. Chaque « habitant » des lieux dispose de son espace privatif et d’un accès à des espaces communs prévus pour être partagés comme par exemple un jardin, un espace potager ou des pièces de vie commune pour pratiquer des activités ensemble.

Monter un projet d’habitat solidaire

Aujourd’hui un nombre croissant de personnes, de familles qui souhaitent mettre en commun et en pratique leurs valeurs et principes d’un nouveau mode de logement et de consommation misent sur l’habitat partagé. Ce nouveau type de logement permet de réduire considérablement les frais liés à l’habitat même, l’entretien d’espaces verts et d’optimiser les équipements. Consommer autrement, réduire au maximum l’empreinte écologique mais également rompre avec l’isolement, créer du lien intergénérationnel sont des valeurs qui peuvent se mettre facilement en pratique quand on opte pour ce type d’achat ou de location immobilière.

Une « démarche citoyenne » encouragée par les pouvoirs publics

Si vous êtes séduit par les principes novateurs de l’habitat partagé, vous verrez que le choix en constructions nouvelles pour ce type d’habitat tend à se diversifier. Aujourd’hui il est possible de profiter de ce genre de logement dans de petites résidences, des immeubles ou de grandes maisons individuelles qui  peuvent aisément héberger plusieurs familles. Pour le moment le cadre juridique de l’habitat partagé n’est pas encore très clair mais face à l’engouement populaire, il faudra forcément légiférer notamment en matière de revente, de location de ce type de bien immobilier quand un propriétaire décide de quitter la communauté de vie.

Appartements : quelles obligations pour les locataires ?
5 étapes à connaître pour louer votre bien au meilleur prix